Kevin Bacon's Canada

The very best in horse care

La tradition et l'innovation au
Canada

 

Les vitamines hydrosolubles :

La Vitamine B9 (Acide folique)

Vitamine B9

La vitamine B9 intervient dans l’hématopoïèse (la production des globules rouges) ainsi que dans la synthèse et l’action de certains acides aminés.
Il agit également comme précurseur d’une coenzyme directement impliquée dans la fabrication du matériel génétique (ADN- ARN).
Une petite quantité d’acide folique est indispensable au bon fonctionnement des activités métaboliques. La concentration efficace dépend des taux de vitamine B12, de fer et mais aussi de méthionine et de choline (deux acides aminés essentiels).
Plus les taux en méthionine seront faibles, plus les besoins en vitamine B9 seront importants.

Les chevaux à l’écurie présentent des taux de vitamine B9 plus faibles que ceux qui sont aux pâturages.
La vitamine B9 est présente dans les légumes à feuilles vertes dont les herbes. Les aliments riches en protéines animales ainsi que les tourteaux aux extraits d’huile de graines contiennent les quantités d’acide folique les plus élevées
Un travail intensif, portant sur une période de 6 mois, fait chuter les niveaux de vitamine B9. Les chevaux qui ont des taux plus bas ont plus difficile d’atteindre le même niveau d’endurance et de performance que les autres. L’acide folique a une faible résorption de sorte qu’il est nécessaire de compenser par des doses journalières importantes. Le cheval à l’écurie pourrait alors présenter des taux de vitamine B9 comparables à ceux des animaux en pâture.

Ses interactions favorables :

L'acide folique améliore la biodisponibilité du fer.

Apport journalier :

L’apport journalier recommandé est de 50 à 100mg /500 kilos.

Carence :

Un déficit en acide folique entraîne essentiellement une anémie (manque de globules rouges) qui se caractérise par une taille augmentée de
ceux-ci (anémie macrocytaire).
La chute des taux circulants de vitamine B9 provoque l’apparition de symptômes non spécifiques comme une faiblesse généralisée, la perte d’appétit, la diarrhée et une sensibilité accrue aux agents infectieux.

Excès :

Si la vitamine B9 peut s’assimiler dans des organes comme le foie, les reins et même les muscles, tout excès s’élimine rapidement.
Il n’existe aucune indication relative à des effets nocifs engendrés chez le cheval en cas de surdosage de cette vitamine.

 

Copyright ©


Aucun contenu de ce site ne peux être utilisé sans la permission écrite de Kevin Bacon's Canada.
No content on this site can not be used without the written permission of Kevin Bacon's Canada.