Kevin Bacon's Canada

The very best in horse care

La tradition et l'innovation au
Canada

La Maladie de Mortellaro

A la recherche d'un nouveau traitement...

 HoofSolution pot pinceau

Les boiteries en élevage bovin sont parmi les 3 principales causes de perte économique avec les troubles de la santé mammaire et les troubles de la fertilité 1.
Considérées par le passé comme des cas individuels, les boiteries sont aujourd’hui associées à des problèmes de troupeau. Le nombre d’exploitation ayant fortement diminué et proportionnellement le nombre d’animaux moyen par ferme a augmenté.

Parmi les principales maladies contagieuses, la dermatite digitée ou piétin d’étable ou encore maladie de Mortellaro, pathologie représentée à l’échelle mondiale, première fois décrite en 1974 par Cheli et Mortellaro, touche l’extrémité digitée des bovins. Cette maladie provoque des lésions circonscrites qui vont de l’érosion à des lésions papillomateuses , très douloureuses avec modifications de l’épithélium et une modification des poils de la zone atteinte .
On la retrouve plus fréquemment au niveau des membres postérieurs mais peut se retrouver sur les membres antérieurs dans les troupeaux endémiques. L’étiologie en est multifactorielle mais les recherches de ces dernières années ont démontré que la maladie est due à trois genres de tréponèmes, bactéries de la famille des spirochètes 3.
Le papillomavirus de type 1 serait impliqué dans l’étiologie de la dermatite digitée 4.


mortellaro

L’environnement dans lequel évolue les animaux joue aussi un rôle dans la propagation et l’entretien de la maladie 5.
Des études récentes démontrent cependant que les tréponèmes responsables de Mortellaro ne sont pas les mêmes que les tréponèmes présents physiologiquement dans le tube digestif des bovins 6. De plus, les tréponèmes responsables de la dermatite digitée n’ont pas été identifiés sur des prélèvements de matières fécales bovines dans les exploitations ni sur le matériel d’élevage 7. Il apparait par contre que cette maladie est plus fréquente dans les stabulations libres à logettes que dans les aires paillées. Le coût moyen d’une vache laitière atteinte de Mortellaro est de 120-130 euros et la perte en lait est estimée à 2,5 à 5% par lactation . 

Il existe un délai de 42 jours entre l’infection et l’apparition des signes cliniques et une vache laitière en lactation peut faire jusque 3 épisodes de dermatite digitée sur 305 jours, ce qui correspond en moyenne à 140 jours pendant lesquels elle souffre de cette maladie. La prévalence moyenne dans les troupeaux infectés est de 20 % d’individus en stade actif de dermatite digitée 8. On distingue 5 stades de la maladie . Le stade M0 correspond à un peau saine sans évidence macroscopique de maladie. Le stade M1 est le premier stade de la maladie avec une lésion circonscrite de 0 à moins de 2 cm de diamètre ; celle-ci est non douloureuse. Le stade M2 est le stade ulcératif avec des lésions de plus de 2 cm de diamètre qui sont souvent très douloureuses au toucher. M3 correspond au stade de guérison de la maladie et le stade M4 à la phase chronique de la dermatite digitée. Sans un examen approfondi de la zone affectée, le stade M3 peut facilement être confondu avec le stade M4. Au stade M2, le stratum corneum et le stratum granulosum ont disparu, faisant apparaître le stratum spinosum 9, site où les tréponèmes responsables de la dermatite digitée ont été identifiés par biopsie. 

Il existe différentes manières de traiter et de prévenir la dermatite digitée dans les exploitations bovines. Certaines solutions se révèlent onéreuses à l’emploi et d’autres posent des problèmes d’environnement. Ainsi, les pédiluves à base de formaldéhyde sont maintenant interdits de part un dégagement de gaz toxiques ainsi qu’un pouvoir cancérigène. 

L’utilisation des antibiotiques par voie systématique ou par voie locale est remis en question suite à la perte d’efficacité de ces derniers et leurs usages abusifs.
Il y a donc une volonté de réduire leurs usages et de rechercher de nouvelles voies thérapeutiques. 

Les résultats des traitements de la dermatite digitée est comparable en utilisant un antibiotique en topique ou un antiseptique topique. 

L’utilisation du sulfate de cuivre en pédiluve a fait ses preuves, cependant, l’usage intensif de sulfate conduit à une contamination des nappes phréatiques.
De plus, l’utilisation d’un pédiluve à base de sulfate de cuivre représente 42 % du coût du traitement de la dermatite digitée. La fréquence des pédiluves est dépendante de la prévalence du Mortellaro dans l’exploitation. Pour un troupeau avec une prévalence de plus de 25 %, l’utilisation d’un pédiluve de sulfate de cuivre une fois par semaine est plus efficace qu’un pédiluve une fois toutes les deux semaines. Les traitements de la maladie de Mortellaro permettent une guérison des lésions mais une récidive de la maladie est souvent constatée. 

C’est pourquoi certains chercheurs se sont penchés sur l’utilisation en topique de nouveaux antiseptiques dans le traitement de la maladie de Mortellaro, comme alternative aux antibiotiques et en limitant l’impact écologique de l’utilisation des sulfates. 

 

  • 1 Kelton, D. F., Lissemore, K. D. & Martin, R. E. Recommendations for recording and calculating the incidence of selected clinical diseases of dairy cattle. J. Dairy Sci. 81, 2502-2509 (1998).
  • 2 Fabry. Economie de la production laitière wallonne Evolutions et caractéristiques, - télécharger ou consulter. (2009).
  • 3 Evans, N. J. et al. Three unique groups of spirochetes isolated from digital dermatitis lesions in UK cattle. Vet. Microbiol. 130, 141-150, doi:10.1016/j.vetmic.2007.12.019 (2008).
  • 4 Brandt, S. et al. Prevalence of bovine papillomavirus and Treponema DNA in bovine digital dermatitis lesions. Vet. Microbiol. 148, 161-167, doi:10.1016/j.vetmic.2010.08.031 (2011). 
  • 5 Bergsten, C. Effects of conformation and management system on hoof and leg diseases and lameness in dairy cows. Vet. Clin. North Am. Food Anim. Pract. 17, 1-23, v (2001).
  • 6 Evans, N. J. et al. Characterization of novel bovine gastrointestinal tract Treponema isolates and comparison with bovine digital dermatitis treponemes. Appl. Environ. Microbiol. 77, 138-147, doi:10.1128/aem.00993-10 (2011).
  • 7 Evans, N. J. et al. Host and environmental reservoirs of infection for bovine digital dermatitis treponemes. Vet. Microbiol., doi:10.1016/j.vetmic.2011.09.029 (2011).
  • 8 Capion, N., Thamsborg, S. M. & Enevoldsen, C. Prevalence and severity of foot lesions in Danish Holstein heifers through first lactation. Vet. J. 182, 50-58, doi:S1090-0233(08)00209-8 [pii] 10.1016/j.tvjl.2008.05.026 [doi] (2009).
  • 9 Evans, N. J. et al. Treponema pedis sp. nov., a spirochaete isolated from bovine digital dermatitis lesions. Int J Syst Evol Microbiol 59, 987-991, doi:10.1099/ijs.0.002287-0 (2009). 10 Holzhauer, M., Bartels, C. J., van Barneveld, M., Vulders, C. & Lam, T. Curative effect of topical treatment of digital dermatitis with a gel containing activated copper and zinc chelate. Vet. Rec. 169, 555, doi:10.1136/vr.d5513 (2011). 

Copyright ©


Aucun contenu de ce site ne peux être utilisé sans la permission écrite de Kevin Bacon's Canada.
No content on this site can not be used without the written permission of Kevin Bacon's Canada.